Accéder au podium du World Championship de League of Legends, faire mordre la poussière à l’équipe adverse sur Counter Strike, triompher des meilleurs joueurs du monde sur Starcraft 2

L’univers fascinant du joueur pro et de l’esport est en perpétuelle évolution, et il n’est plus forcément réservé à une élite : avec beaucoup d’entraînement, une bonne dose d’acharnement et la stratégie marketing adaptée, un casual un peu doué peut se professionnaliser peu à peu et finir par drainer une communauté énorme, avec les revenus qui vont avec !

Pour vivre du sport électronique cependant, le talent brut ne suffit pas. En dehors du cas très particulier des jeux solo, le soin que vous mettrez à créer et à constituer votre équipe esport fera lui aussi une grosse différence.

Mais comment procéder, et par où commencer ?

53887

Rejoindre une team existante ou la créer ?

Vous vous imaginez déjà, dans vos rêves les plus fous, comme un nouveau grand maître de guilde, ou comme un leader charismatique répartissant fiévreusement les rôles de chacun au beau milieu de la World League de COD.

Mais avant de vous lancer tête baissée dans la création d’une equipe e-sport, posez-vous une question simple : pourquoi ne pas en rejoindre une qui existe déjà ?

Rien d’utopique ou d’irréalisable, bien au contraire. Les équipes et les associations ne sont pas aussi fermées qu’on le pense souvent, et cherchent activement à recruter des talents : le tout est de savoir se mettre en valeur !

Pour cela, n’hésitez pas à suivre avec avidité l’actu de l’équipe qui vous intéresse, à fréquenter son site web, à intervenir sur son forum, à suivre ses parties sur Twitch en les commentant…

Bref, à vous faire connaître ! Il sera d’autant plus facile ensuite de soumettre votre candidature, surtout si vous pouvez déjà vous vanter d’un niveau intéressant avec par exemple un bon LKS sur League of Legends.

crée une équipe Esport joueur pro

Guilde, équipe, asso : savoir commencer avec peu de moyens

C’est le gros avantage de l’esport : il est possible de vous lancer sans un sou en poche, ou presque, et de profiter ensuite de l’effet boule de neige et de votre notoriété galopante pour engranger des premières rentrées d’argent.

A ce stade précoce de votre projet, plusieurs statuts sont envisageables pour votre team. Le choix de l’un ou de l’autre dépendra du jeu visé, de votre degré d’ambition et du temps que vous êtes prêt à consacrer au projet.

La guilde

  • La guilde est, entre autres, la star incontestée des MMORPG (jeux en ligne massivement multijoueurs).
  • Elle permet à quelques dizaines, voire plusieurs centaines de joueurs de se regrouper autour d’un but commun, et conviendra aussi bien dans une optique « fun » que pour une stratégie pro.
  • Même dans ce dernier cas, les moyens à mettre en œuvre sont limités : un site Internet et un profil Facebook pourront déjà faire des merveilles !

La Team eSport

  • L’« équipe » e-sport au sens strict a généralement un recrutement moins ouvert, et pour cause : l’idée consiste ici à construire un groupe soudé de quelques joueurs hyper motivés (plus éventuellement quelques suppléants pour remplacer une absence au pied levé),,
  • puis à s’entraîner intensément contre d’autres équipes sur un jeu ciblé, le plus souvent un MOBA ou un FPS.

L’association eSport

  • L’association loi 1901 constitue, en règle générale, le prolongement logique d’une équipe qui enregistre ses premiers succès.
  • Ce statut est très pratique pour enregistrer les premiers versements des sponsors dans un cadre légal et fiscalement avantageux, ou par exemple pour financer collectivement le déplacement de l’équipe sur un premier tournoi international.
  • Attention cependant : l’association est à but non lucratif, donc vous ne pourrez pas vous reverser le moindre centime et il faudra être très rigoureux sur la rédaction des statuts et la trésorerie.

Recruter les bons profils de gamers

Pas toujours évident pour un recruteur de cerner les talents et la personnalité de quelqu’un, puis de faire le bon choix. C’est encore plus vrai dans le domaine du sport électronique !

Si vous avez la chance d’avoir déjà fédéré autour de vous des teammates réguliers et intéressés pour passer à la vitesse supérieure, alors pas de problème. Mais le plus souvent, il vous faudra construire l’équipe de toute pièce, ou au moins combler quelques trous…

La première solution consiste à poster une annonce sur les forums des sites les plus fréquentés pour votre jeu de prédilection. Attention dans ce cas à ne pas rester dans le vague, et à bien spécifier les compétences requises (par exemple la spécialité soutien ou ingénieur dans Battlefield 4, ou à l’inverse une classe assaut pure), sans oublier les qualités humaines et « pro » : disponibilité, sérieux, implication, langue parlée, etc…

Mais vous n’êtes pas obligé d’attendre les volontaires : pourquoi ne pas aller faire directement votre marché sur un site spécialisé dans le team making et le pro gaming, comme SeekTeam ?

Sur ce type de plates-formes, les gamers intéressés à l’idée de rejoindre une équipe postent leur CV et décrivent leurs compétences et ce qu’ils recherchent. A vous ensuite de trouver la perle rare avant les autres !

seek-team

Humilité, entraînement… et communication tous azimuts !

En tant que responsable d’équipe, votre temps se divisera en deux.

Une première partie consacrée à l’entraînement pur avec vos coéquipiers, ce qui passe non seulement par des heures de jeu mais aussi par la lecture de guides théoriques et stratégiques lorsqu’ils existent ou par le visionnage des meilleures parties sur Twitch et YouTube.

Le but : arriver à un degré de compréhension supérieur du jeu, mais aussi parvenir à une symbiose parfaite entre tous les membres de l’équipe. Chacun doit savoir instinctivement ce qu’il a à faire dans n’importe quelle circonstance.

La seconde partie du boulot ? Développer votre visibilité au maximum, et attirer les premiers spotlights sur vos faits d’armes. Il faudra notamment alimenter régulièrement le profil Facebook de l’équipe, son compte Twitter ainsi éventuellement que sa chaîne Youtube si vous avez le temps d’en créer une.

La tenue d’un blog sur votre site Internet peut aussi être un gros plus et fédérer toujours plus de suiveurs.

Sponsoring, entreprise : bienvenue dans la cour des grands

Les deux axes de travail décrits plus haut, au bout de longs mois d’efforts bien sûr, pourront vous donner les moyens de séduire un premier sponsor, ou au moins la légitimité suffisante pour engager vous-même des prises de contact.

N’oubliez pas que le sponsor vous considère comme un investissement : il ne s’impliquera financièrement que si votre talent et votre visibilité peuvent lui apporter une plus-value pour sa propre image de marque.

sponsors

Par conséquent, soyez pro dans vos sollicitations et n’hésitez pas à vous montrer pédagogue : tout le monde ne baigne pas dans le gaming hardcore et compétitif !

Lorsque votre activité de joueur pro commencera à générer un vrai revenu pour vous et vos coéquipiers, il sera plus que temps d’entrer dans la voie d’une réelle professionnalisation et de créer une entreprise.

Attention à bien vous faire conseiller lors de cette étape délicate : il n’est peut-être pas utile de créer une structure lourde et coûteuse si vous pouvez vous contenter de tous vous déclarer en auto-entrepreneurs, par exemple.

Charles & Sonia

L’histoire de Game4Free a débuté en 2010, ce n’est pas une communauté, mais un site ayant pour but d’informer sur nos passions.
Depuis 2018, nous avons repris le site de façon sérieuse. Ayant plus de temps pour le mettre à jour et faire part de nos expériences et avis.

Laisser un commentaire

Fermer le panneau