Sauf si vous avez passé ces derniers mois au fond d’une grotte, loin de la civilisation (et dans ce cas, bon retour parmi nous !) vous n’avez très certainement pas pu passer à côté de la vague du Cloud Gaming. Il suffit de voir les différentes conférences de l’E3 2019 pour se rendre compte que presque tous les acteurs du marché ont décidé de lancer une offre via abonnement pensée pour le Cloud ou un service apparenté. Nous sommes définitivement entrés dans l’ère du Game As a Service.

Mais comment faire son choix entre tous ces services et lesquels valent réellement le coup (et le coût) de dépenser un abonnement mensuel pour pouvoir y accéder ? C’est justement ce que nous allons voir dans cet article !

Le Cloud Gaming : Kézako ?

Tout d’abord, petit rappel : Le Cloud Gaming est une technologie ayant pour but de vous permettre de jouer à vos jeux favoris depuis n’importe quel appareil connecté à internet. Et quand on dit n’importe quel appareil, cela va de la TV connecté à votre Smartphone, tout en passant par le navigateur internet de votre ordinateur. Comment est-il possible de faire tourner les derniers jeux du moment sur votre TV, qui bien que très esthétique, ne contient même pas un GPU ? Et bien tout simplement grâce à la magie du Cloud ! Ce n’est pas votre appareil qui s’occupe de faire les calculs pour faire tourner votre jeu, mais des serveurs situés dans des Data Centers. Finalement, vous ne faites que recevoir un retour vidéo de ces serveurs via streaming. Et même si la technologie vous impose donc logiquement d’avoir accès à une bonne connexion pour pouvoir en profiter (on conseil généralement un débit supérieur à 10 Mbit/s) il faut avouer que le résultat est bluffant.

Les offres actuelles

Actuellement, l’offre en Cloud Gaming n’est pas encore très développée en Europe, mais elle tend à s’enrichir dans les mois à venir. Pour le moment nous pouvons citer le PlayStation Now de Sony, qui vous permet de jouer à une sélection de jeux Playstation (de la PS2 à la PS4) directement depuis votre PC ou votre Playstation 4. Le catalogue de jeu change cependant beaucoup d’une région à l’autre, et si vous voulez profiter au maximum du service, nous vous conseillons de vous créer un compte aux États-Unis (vous devrez cependant avoir accès à un compte PayPal US pour pouvoir souscrire à l’abonnement, ou acheter une carte prépayée pour le PSN américain). Pour 99.99 $ par an, soit le prix de deux jeux, cette offre peut être tout à fait intéressante, surtout si vous aimez les exclusivités Sony.

Le cloud de Nintendo

Nintendo propose également un jeu en Cloud Gaming, en partenariat avec Ubisoft : Assassin’s Creed Odyssey. Cependant ce dernier n’est disponible qu’au Japon (bien qu’il soit possible de le tester en utilisant un VPN, comme ceux d’ExpressVPN) et n’est pour le moment pas prévu pour une sortie au-delà de l’archipel. Le jeu n’est cependant pas vendu, mais simplement loué pour une période de deux ans pour 8400 yens (environ 65€).

Le cloud de Shadow

Shadow est une alternative intéressante, puisque l’entreprise française propose l’accès à un ordinateur hébergé dans le Cloud qui vous permettra de faire tourner tous les jeux PC que vous souhaiterez. L’abonnement est relativement plus élevé (environ 30€ par mois) que la concurrence, mais l’accès à un véritable PC plutôt qu’une plateforme dédiée au jeu permet une utilisation plus variée du service.

Le cloud de Blacknut

Blacknut est un service de Cloud Gaming plus pensé pour les amateurs de jeux indépendants, son catalogue n’est pas forcément le plus fourni, mais il propose de bonnes petites perles indé (notamment Koloro, un plateformer au concept sympathique, puisque ne se jouant qu’avec un seul bouton) disponible sur presque tous les appareils (sauf ceux tournant sous iOS) et ne nécessitant pas une grosse connexion (6 Mbit/s suffiront pour jouer confortablement). L’abonnement n’est également pas trop cher, puisque la formule mensuelle sans engagement vous coutera 9.99 €.

Les offres à venir : Nvidia, Microsoft, Google et EA :

Le futur cloud de Nvidia

Nvidia GeForce Now proposera aux utilisateurs d’appareils de la gamme Shield ou de GPU Nvidia de pouvoir streamer les jeux de leur bibliothèque Steam ou depuis un catalogue de jeux intégré au service directement sur leur appareil ou leur télévision. Le service est pour le moment en bêta et semble d’après les premiers retours plutôt gourmand en bande-passante, puisqu’un débit d’au moins 25 Mbit/s est requis pour pouvoir y accéder. Le service est pour le moment gratuit lors de sa phase de bêta, donc n’hésitez à pas à vous y inscrire pour pouvoir essayer la bête !

Le futur cloud de microsoft

Microsoft en a parlé lors de l’E3 2019, mais le xCloud, son service de Cloud Gaming va bientôt pointer le bout de son nez, puisque la bêta fermée pour l’Europe sera lancée dès le mois d’Octobre. Avec certainement une compatibilité avec le service de jeu à la demande Xbox Game Pass, il y a de grandes chances que le service séduise les amateurs de Halo, Gears of War ou encore de Forza ! 

Le futur cloud de Google Stadia

Impossible de parler de Cloud Gaming sans mentionner Google Stadia, la plateforme dédiée au jeu sur le Cloud de l’entreprise. À la différence du PlayStation Now par exemple, vous devrez acheter séparément les jeux que vous souhaiterez lancer sur votre Stadia (bien qu’Ubisoft annonce déjà la compatibilité avec son service UPlay +), le service étant cependant accessible complètement gratuitement. Souscrire à un abonnement vous permettra cependant d’accéder à un catalogue de jeux ainsi que de pouvoir télécharger les nouvelles sorties en avant-première.

Le futur cloud d’EA : Project Atlas

Enfin, Project Atlas est un service à venir de la part d’EA qui vise à aller plus loin que la simple plateforme dédiée au jeu, puisqu’elle permettra également aux développeurs d’utiliser la puissance des serveurs dédiés pour les assister dans le développement de leurs jeux. Le tout semble prévu pour être intégré dans une sorte de réseau social dédié au jeu et au développement, ce qui pourrait peut-être laisser présager d’un futur où les jeux seraient conçus collectivement avec des communautés de fans. Cela laisse rêveur !

Pensez-vous souscrire à un service de Cloud Gaming à l’avenir ? Êtes-vous déjà un utilisateur de la technologie ? N’hésitez pas à nous faire savoir ce que vous pensez dans les commentaires !

Charles & Sonia

L’histoire de Game4Free a débuté en 2010, ce n’est pas une communauté, mais un site ayant pour but d’informer sur nos passions.
Depuis 2018, nous avons repris le site de façon sérieuse. Ayant plus de temps pour le mettre à jour et faire part de nos expériences et avis.

Laisser un commentaire

Fermer le panneau