Le service de cloud gaming de Nvidia, GeForce Now, devait initialement être proposé en accès anticipé au mois de mars 2017. Dans le cadre de la présentation des résultats financiers du premier trimestre 2017, Jen-Hsun Huang a expliqué les raisons de ce retard. Selon le CEO de la firme, il faudra patienter quelques années de plus pour que le service soit réellement abouti.

En janvier 2017, dans le cadre du CES 2017, Nvidia a fait sensation en présentant son service de cloud gaming GeForce Now. Ce service, prometteur, permet de jouer à n’importe quel jeu en streaming sur PC aussi facilement que l’on regarde une série sur Netflix. Depuis lors, toutefois, la firme est restée bien silencieuse au sujet de GeForce Now.

Alors que la plateforme devait être lancée en early access en mars 2017, Nvidia n’a fourni aucune explication sur le retard de ce lancement. Dans le cadre de l’annonce de ses résultats financiers du premier trimestre 2017, l’entreprise s’est enfin exprimée sur le futur de GeForce Now.

GeForce Now : il faudra 10 ans pour que le service soit pleinement abouti

Selon le CEO Jen-Hsun Huang, Nvidia effectue un bêta test en interne depuis quelques mois, et s’apprête à lancer une bêta externe d’ici peu. Le chef d’entreprise précise toutefois que GeForce Now est encore loin de devenir un service majeur dans l’industrie du jeu vidéo. Il faudra patienter quelques années supplémentaires pour trouver un équilibre entre les coûts et la qualité du service et la difficulté de créer un PC de gaming virtuel. Comme toutes les bonnes choses, Jen Hsun Huang estime qu’il faudra environ 10 ans pour parachever GeForce Now.

De même, le CEO de Nvidia ne pense pas que le succès sera immédiatement au rendez-vous pour GeForce Now. Il faudra aussi du temps pour que ce service gagne en popularité. Certes, Huang s’adressait aux investisseurs, et ne parlait donc pas nécessairement de l’aspect technique de GeForce Now, mais plutôt de sa dimension commerciale. Néanmoins, compte tenu du retard de l’accès anticipé, il est probable que la firme rencontre des difficultés dans le développement de son service.

nvidia-cloud-gaming

Le streaming de jeu vidéo, un domaine extrêmement complexe et exigeant

Rappelons que le streaming de jeu vidéo est très difficile à mettre en place, car les joueurs PC cherchent sans cesse le meilleur framerate et la plus haute fidélité visuelle. De plus, la moindre latence peut avoir des conséquences désastreuses dans les jeux vidéo. Autant dire que les PC virtuels doivent répondre à de très grandes exigences.

Même les services les plus récents, comme LiquidSky, récemment lancé en beta, se heurtent à des problèmes de latence. Ces problèmes techniques sont ceux qui ont mis fin aux anciens services de Cloud Gaming comme OnLive et Gaikai. Pour éviter de connaître le même destin funeste, Nvidia semble opter pour la patience, et prend son temps pour proposer un service abouti et irréprochable. Il aurait toutefois été appréciable que Huang tempère son enthousiasme lors de la présentation de GeForce Now lors du CES 2017.

playkey

Charles & Sonia

L’histoire de Game4Free a débuté en 2010, ce n’est pas une communauté, mais un site ayant pour but d’informer sur nos passions.Depuis 2018, nous avons repris le site de façon sérieuse. Ayant plus de temps pour le mettre à jour et faire part de nos expériences et avis.

Laisser un commentaire

Fermer le panneau